ATTENTION événement annulé – Atelier d’initiation mediawiki : Apprendre à écrire sur un wiki

Evénement annulé

Dans le cadre de cet atelier vous apprendrez à écrire sur un site mediawiki (modifier un article, créer de nouveaux articles, insérer des images, …) Quelques mots sur la partie technique si besoin (installation du logiciel mediawiki, installation d’extensions apportant de nouvelles fonctionnalités). Le programme peut être adapté selon les besoins et le niveau de connaissances des participants, tout en respectant l’homogénéité du groupe.

Le 19 mars de 14h à 17h

Intervenante : Gaelle Fily, Service Internet et Expression Multimédia, Ville de Brest
Lieu : la Cantine numérique « An Daol Vras »

Atelier multimédia: veille informationnelle sur Internet avec Scoop it

Présentation : Atelier de présentation des fonctionnalités avancées de scoop it, comme portail de publication d’information et outil de diffusion de veille. Il est conseillé, si possible, de tester l’outil avant de venir
- Présentation rapide de l’outil
- Comment utiliser l’outil comme portail d’information et outil de veille individualisé / échanges

Le 14 mars 14h- 17h
Intervenant :Stéphanie Corfec – ADEUPA
Lieu : la Cantine numérique « An Daol Vras » (situé au 1er étage de la faculté Segalen)

A consulter :

- http://forum-usages-cooperatifs.net/index.php?title=Contrib:Scoop.it_:_une_exp%C3%A9rience_d%E2%80%99outil_collaboratif_de_veille_et_de_publication_d%E2%80%99information_mutualis%C3%A9

Inscription : Auprès de Florence Morvan au Service Internet et Expression multimédia de la Ville de Brest
mail : Florence.morvan@mairie-brest.fr
Tél : 02 98 00 82 12

Doc@Brest : un réseau coopératif de professionnels en local

Aujourd’hui, An Daol Vras vous présente le collectif Doc@Brest qui organise régulièrement des rencontres et des ateliers autour de l’information, de la documentation et du numérique.Logo Doc@Brest

UN PROJET RÉCENT ET INNOVANT EN LOCAL

Le groupe Doc@Brest est né à la suite de la rencontre des « Bibliothèques collaboratives » du Forum des Usages Coopératifs de Brest, le 10 juillet 2012. Ce projet coopératif est ouvert à tous les professionnels de l’information-documentation du Pays de Brest. Les 65 membres actuels sont d’horizons et de profils variés, et viennent principalement des bibliothèques (territoriales ou d’enseignement supérieur), des centres de documentation, ou d’autres structures locales (publiques ou privées). La participation au réseau est gratuite et ouverte à tous.

OBJECTIFS DU RESEAU DOC@BREST

Créer un réseau coopératif, aussi bien virtuel que réel, de professionnels de l’information du pays de Brest.

Favoriser les échanges réguliers entre structures ayant des missions proches, mais qui ne travaillaient pas forcément entre elles jusqu’alors.
Une liste de discussions [biblio2-0@listes.infini.fr] permet d’échanger entre professionnels à l’échelle locale, sur nos pratiques et en particulier nos usages des outils du web 2.0. Elle est aussi un moyen d’informer  des actualités et évènements professionnels locaux.

Proposer des ateliers, conférences, visites d’établissements pour partager nos savoirs et nos pratiques, en particulier sur nos usages des outils du web 2.0. Ce partage se fait en local et gratuitement, sur le principe du volontariat.

ORGANISATION – FONCTIONNEMENT

Le réseau est actuellement animé par 5 membres actifs, de structures différentes. Chaque personne inscrite sur la liste biblio2.0 est à même de proposer un atelier, une visite….et peut participer ou lancer un débat via cette liste.

UNE SOIXANTAINE D’INSCRITS DU PAYS DE BREST

Une « mini-enquête a été réalisée début 2013 auprès des personnes inscrites sur la liste de discussions (45% de réponses). Les réponses nous ont permis d’établir le graphique suivant, illustrant la variété des professions des membres de la liste : il y a actuellement une dizaine de bibliothécaires inscrits, une dizaine de documentalistes, et quelques postes en lien avec le monde du livre ou du web (archives, librairie, community manager…). Cette diversité de profils, ce décloisonnement et cet ancrage local de la liste en font la singularité et la richesse, en complément des associations professionnelles existantes.

Stat-docabrest

Inauguration des locaux de la cantine: l’intervention de Michel Briand

« Je voudrais commencer par remercier les artisans du projet : Aymeric Poulain Maubant , Christelle Le Hir, Marc Labbey, Eric Vandenbroucke et maintenant Jessica Pin, animatrice de cet espace.

Ce projet n’aurait pas été possible non plus sans les précurseurs que sont La Cantine de Paris puis la Cantine de Rennes et du soutien de la région Bretagne où ce projet s’inscrit dans la Bretagne région de la connaissance et de l’innovation.

Au bout d’un an ce projet est devenu réalité grâce à la compréhension des élu-e-s de l’agglomération qui ont bien voulu prendre en compte ce projet novateur qui n’était pas inscrit au plan pluriannuel et à cette coopération avec l’Université de Bretagne Occidentale qui nous permet aujourd’hui cette installation au cœur de la ville. Et j’espère que cet emplacement au sein de la faculté des lettres et sciences humaines permettra d’enrichir le projet de toute cette dimension des changements humains et culturels qu’amène le société numérique, société de la connaissance et des réseaux de personnes.

Je suis particulièrement heureux d’ouvrir avec cette cantine numérique qui constitue un outil dont nous avions besoin ici à Brest pour accompagner le développement des innovations du numérique.

A l’heure où le gouvernement rédige sa feuille de route du numérique et où la ministre Fleur Pellerin annonce la création d’une quinzaine de quartiers numériques j’espère que la Métropole brestoise saura s’inscrire dans ce mouvement où le numérique peut être si nous savons l’orienter créateur d’activités, de services et de lien social.

Le numérique n’est pas une solution miracle et nous avons tous présent à l’esprit les déplacements de création de valeur qu’améne ce réseau mondial où Amazon organise la vente à distance au détriment du commerce local où Google valorise nos données personnelles sans être assujeti à l’impôt pour ses activités avec ses centres de données en Irlande et son l’algorithme aux Bahamas. Tout ceci a besoin d’une régulation et je me réjouis que le rapport Colin et Collin propose des pistes en matière de fiscalité du numérique qui feront aussi l’objet de propositions à l’automne de la part du conseil national du numérique.

L’évolution du numérique est une évolution structurante qui modifie en profondeur le commerce, la production et la diffusion des contenus culturels de l’information, l’accès à la connaissance et les services au public.

Je me réjouis que dans ce domaine des cartes ouvertes Brest ait été la première ville de France à libérer ses sonnées géographies, un mouvement qui se poursuit aujourd’hui même avec la libération des données de modélisation 3D de la ville avec une première livraison de données qui concerne le centre ville. Je remercie chaleureusement François Vigouroux et l’équipe du SIG pour ces initiatives qui font honneur à notre agglomération.

Ce domaine de l’open data et des cartes ouvertes est aussi symbolique du double mouvement d’innovation et d’appropriation sociale avec le projet cartes ouvertes au pays de Brest qui concerne aussi des communes du pays de Brest comme Plouarzel qui à partir de carto-parties où des dizaines de personnes ont collecté des données géographiques a réalisé une carte libre de sa commune distribuée à tous les habitants.

Par cette appropriation sociale des usages, Brest est devenue une ville phare de l’innovation sociale numérique à travers

- le réseau des 105 points d’accès publics à internet,
- les fermes de service et les blogs multimédia,
- la diffusion du CD bureau libre,
- plus de 300 projets soutenus,
- wiki brest,
- les ateliers multimédia et formation animacoop,
- le réseau des 15 salles de visioconférence,
- bientôt des espaces de co-working

Je remercie Frédéric Bergot et l’équipe du service internet et expression multimédia qui ont fait de Brest une ville emblématique de l’appropriation sociale et de l’innovation sociale du numérique.

Il nous manquait un lieu symbolique qui permette de dynamiser cette synergie et relier innovation technologique et innovation sociale.

La révolution du numérique n’est pas une simple diffusion de technologies et d’outils c’est une mutation de société

Je voudrais ici citer quelques nouvelles idées apportées par cette évolution :

Internet et le numérique ce sont

- un réseau distribué ouvert, neutre  : appliqué à d’autres réseaux : urbains, énergie, éducation, collectivités, logistique etc ..

- de l’Innovation ouverte : l’innovation est un moteur dans les TIC, l’innovation ouverte est un accélérateur et cela concerne beaucoup d’autres secteurs .. (critère de recrutement chez Google une page qui montre la contribution à la communauté, une journée par semaine reste libre)

- une efficience des pratiques collaboratives, un apprentissage de la gestion de l’abondance : c’est l’exemple de Sesamath où 5 personnes ont animé le développement d’un environnement d’enseignement utilisé par un collégien sur 5 et un million d’élèves sans 1 € de subvention de l’éducation nationale

- le Co-design de services (amazone) : prise en compte du big data, animation de communuty manager orienté prise de décision

- l’Open data et contenus ouverts : pas en tant que technologie ou de mise en oeuvre plus en organisation (MOOC, santé et accès aux connaissances) ce qui fait le succès d’un modèle ouvert

- le « crowd « et modèle économique émergeant : faire payer 1 euro a 100 000 personnes = 100 000 jeux, mooc, appli apple

L’inauguration de la Cantine est une étape dans la mise en réseau des initiatives de la côte ouest :
- le partenariat du réseau métropolitain cantines Rennes, Nantes, Brest qui existe aussi au sein des universités et des écoles d’ingénieurs (premier mooc francophone)
- le partenariat régional tel le réseau des fablab, des cartes ouvertes de Megalis et j’espère demain d’une université ouverte ou les connaissances sont accessibles a tous où les innovations sont partagées
- et celui départemental qui existe déjà entre les technopôles de Brest et Quimper autour des pôles de l’Economie Sociale et Solidaire sur la pays de Brest de Cornouailles et de Morlaix.

La cantine de Brest est ouverte, aux acteur-ice-s du territoire de la faire vivre et de se l’approprier. »

Michel Briand

 

 

Michel Briand

Vice-président Brest Métropole Océane en charge de l’économie sociale et solidaire et de l’aménagement numérique du territoire.

Directeur adjoint de la formation à Télécom Bretagne, vice-président de Mégalis Bretagne.

Membre du Conseil National du Numérique (d’où est extraite cette bio)

Élu municipal à Brest en charge d’internet et de l’expression multimédia, Michel Briand a mis en place les 105 Points d’accès publics à internet dans la ville moteur d’une politique publique d’e-inclusion, un réseau de magazines participatifs, les carnets collaboratifs wiki-brest et le Forum des usages coopératifs.

Co-fondateur de Créatif, association des réseaux d’accès public à internet et de la médiation numérique, il participe à l’animation de réseaux de l’internet créatif, coopératif et citoyen.
Au carrefour de l’éducation populaire, des cultures numériques, de l’entreprenariat, des tiers lieux et des circuits courts, il travaille à la mise en réseau des innovations sociales ouvertes et à la formation aux pratiques collaboratives selon les méthodologies issues du logiciel libre, des réseaux de co-production et des biens communs numériques.