Archives de catégorie : Startup Weekend Brest

Le Startup Weekend en images

Découvrez les premières images du Startup Weekend Brest 2017!

Tournée et réalisée par notre stagiaire de choc Antoine Borzeix.

Tous les pitchs du vendredi à voir et à revoir!

Pitchs finaux des 14 projets du Startup Weekend de Brest 2017.

 Interviews de participants, de mentors et d’organisateurs.

Immersion totale dans les coulisses du Startup Weekend Brest 2017.

Merci à Kevin Georges et Antoine Borzeix (photographe et cinéaste de communication à Brest)
→ Follow :  Portfolio photo et vidéo : http://oslm.tumblr.com

Startup Weekend Brest #4: the winners are…

La quatrième édition du Startup Weekend Brest a accueilli une centaine de participants. Ils ont travaillé nuit et jour pour produire un modèle viable d’entreprise.

Sur les 27 projets pitchés le vendredi soir, les participants ont voté pour n’en conserver que 14 !

Dimanche, notre jury exceptionnel était composé de Jennifer Ogor (B4Wedding), Léna Roudaut (My Movie Up), Nicolas Thomas (AppNexus), Frédéric Nicolas (FrenchTech Brest +) et Jan Chodzko (DCNS).

Au terme des quatorze pitchs de 5 minutes, le jury s’est retiré pour délibérer. [roulement de tambour]

Les gagnants du Startup Weekend 2017 sont…

1er : Givy

Le porteur de projet: Alexandre Plisson
Concept : facilitateur de dons aux associations.
http://www.givy.co/

2e : BaguetteAdvisor.com

Le porteur : Nicolas Diaz
Concept : Trouvez, notez et réservez la meilleure baguette près de chez vous et dans le monde entier !
http://baguetteadvisor.com/

3e : Grouic

Le porteur : Ronan Moal
Concept : une éco-tirelire qui permet de faire des économies, de réaliser un rêve et de faire du bien à la planète.
http://grouic.breizhnet.fr/

Nous souhaitons à tous les porteurs bonne continuation!

Merci à tous les participants, les mentors, le jury, les bénévoles et à nos partenaires sans qui cet événement ne serait pas.

Que sont-ils devenus… l’après-Startup Weekend de Heal2Sy

Ronan Moal lors du pitch final.

Arrivés dans le top 3 du Startup Weekend Brest, ils vous font part de leur expérience et de l’évolution de leur projet.
A la veille de la quatrième édition du Startup Weekend Brest, Ronan Moal, lauréat 2016, nous fait ses retours.

1/ A quelle édition aviez-vous participé?
J’ai participé au Startup Weekend en 2016.

2/ Pouvez-vous nous rappeler l’idée initiale de votre projet?
Je suis arrivé au Startup Week-end avec l’idée d’utiliser les technologies modernes pour les appliquer à mon travail: la sexologie. L’idée de base était de créer un système ( bracelet connecté + appli) pour apprendre aux hommes à contrôler leur éjaculation et traiter les problèmes d’éjaculation précoce.
Le nom du projet à ce moment là…..Je l’ai oublié 🙂

3/ Le projet est-il ressorti différent de ce que vous imaginiez? Si oui, pouvez-vous l’expliquer?
Il est ressorti différent car nous avons rapidement abandonné l’idée du bracelet qui aurait nécessité un investissement important, sur les conseils des mentors….Nous nous sommes concentrés sur l’application.

4/ Aujourd’hui, où en êtes-vous de votre projet?
Aujourd’hui, le projet s’appelle Heal2sy.
Après le Startup Week-end j’ai décidé de ne pas accepter la place en incubateur qui avait été gagnée, par manque de disponibilité. Ayant sympathisé avec Julien, le développeur, nous avons décidé de continuer à deux. La première application ( Perform) est depuis quelques jours disponible sur l’Apple store en version gratuite et payante. Nous attendons les premières retombées pour développer la version androïd. Je suis optimiste car les premiers chiffres de téléchargement sont bons.

5/ Votre plus beau souvenir du Startup Weekend…
L’ambiance et l’émulation….
Le Startup Week-end c’est un jeu….Mais un jeu sérieux. On a l’impression de s’amuser, on prend du plaisir et en même temps on fait un travail énorme qui permet à une idée de prendre vie….

La team Heal2Sy

6/ Votre moment le plus dur…
Le soir…J’ai plus 20 ans et les nuits courtes: C’est dur !…

7/ Pourquoi conseilleriez-vous à quelqu’un de participer au Startup Weekend?
Par ce que c’est une expérience extra-ordinaire !
Si vous avez envie ou simplement la curiosité: Faites le!….Ça faisait longtemps que je n’avais pas appris autant de choses en si peu de temps….On y rencontre des tas de personnes passionnantes.
Comme je le disais avant, le Startup Week-end c’est un jeu…Mais un jeu où au final on abat une quantité de travail impressionnante. C’est vraiment le meilleur moyen de tester une idée….
D’ailleurs j’ai bien envie de m’inscrire au Startup Week-end 2017…

Merci à Ronan Moal d’avoir répondu à nos questions. Nous leur souhaitons bonne continuation dans l’aventure Perform!

Que sont-ils devenus… l’après-Startup Weekend de Cuistot du Coin

Anaëlle Verney au pitch final.

Arrivés dans le top 3 du Startup Weekend Brest, ils vous font part de leur expérience et de l’évolution de leur projet.
A cinq jours de la quatrième édition du Startup Weekend Brest, Anaëlle Verney de Cuistot du Coin nous fait ses retours.

1/ A quelle édition as-tu participé?
J’ai participé à l’édition 2016.

2/ Pouvez-vous nous rappeler l’idée initiale de votre projet?
Cuistot du Coin met en relation des particuliers passionnés de cuisine et soucieux de transmettre leurs savoir-faire avec d’autres particuliers désireux d’apprendre à cuisiner.
Cuistot du Coin propose des ateliers de particulier à particulier en toute convivialité.

3/ Le projet est-il ressorti différent de ce que vous imaginiez? Si oui, pouvez-vous l’expliquer?
Non, nous sommes restés sur une idée initiale.

4/ Aujourd’hui, où en êtes-vous de votre projet?
Nous sommes 2 à plein temps sur ce projet depuis début septembre. Une V1 de la plateforme de mise en relation est en ligne. Nous mettons l’accent sur les aspects « communication » pour nous faire connaître, recruter des Cuistots et des Gourmets, mettre en place de nouveaux ateliers de cuisine.

La brigade des cuistots au Startup Weekend.

5/ Votre plus beau souvenir du Startup Weekend…
La création de l’équipe le vendredi soir et les premiers échanges en équipe.

6/ Votre moment le plus dur…
Les quelques heures avant le pitch final.

7/ Pourquoi conseilleriez-vous à quelqu’un de participer au Startup Weekend?
Expérience très enrichissante, de belles rencontres.
Un condensé d’informations pour bien démarrer et se poser un tas de questions sur son projet !

Merci à Anaëlle d’avoir répondu à nos questions! Bonne continuation et longue route à Cuistot du Coin!

Que sont-ils devenus… L’après-Startup Weekend de BimyTech

Baptiste au pitch du vendredi.

Arrivés dans le top 3 du Startup Weekend Brest, ils vous font part de leur expérience et de l’évolution de leur projet.
A quelques jours de la quatrième édition du Startup Weekend Brest, Baptiste Berthier de BimyTech nous fait ses retours.

1/ A quelle édition as-tu participé?
J’ai participé à l’édition 2015.

2/ Peux-tu nous rappeler l’idée initiale de ton projet?
J’ai participé au SWBrest en proposant l’idée de créer un tapis de jeux connecté pour les enfants âgés de 3 à 6 ans. Le projet s’appelait alors Kiditap.

L’équipe Kiditap au SWBrest.

 

3/ Le projet est-il ressorti différent de ce que tu imaginais? Si oui, peux-tu l’expliquer?
J’ai participé au Startup Weekend sans savoir exactement comment il se déroulerait. C’était surtout pour moi une manière de m’immerger dans l’entrepreneuriat et de tester le projet tel qu’il avait été imaginé. Lors du week-end tout est allé très vite… Nous avions débuté avec un brainstorming en équipe, puis nous nous étions lancés dans la réalisation d’une maquette du tapis de jeux.
A la fin du week-end, la maquette était fonctionnelle, elle a permis de montrer le concept de manière simple et efficace. La première pierre de l’édifice était jetée. Avant de venir, je n’avais pas imaginé que ce serait possible de donner forme au concept en si peu de temps.

4/ Aujourd’hui, où en es-tu de ton projet?
Depuis la fin du Startup Weekend, le projet, renommé Bimytech, est resté entre parenthèse pendant 8 mois, le temps pour moi de finir mes études.

Je me suis ensuite lancé dans l’aventure. Mon objectif était de le développer de A à Z. J’ai commencé à créer l’histoire et les premiers jeux, j’ai réuni une équipe.

Pour renforcer mes compétences dans le domaine qui a trait à la création d’entreprise, j’ai décidé de participer au programme d’accélération Ouest Startup et j’ai suivi une formation à l’université durant 4 mois.

En parallèle j’ai conçu deux prototypes fonctionnels que j’ai pu tester auprès de familles.
Ces expériences m’ont permis de faire évoluer le concept initial vers un design de produit qui répond davantage au besoin des familles.

Avec le tapis de jeux interactif, nous cherchons à favoriser le développement cognitif des enfants de 3 à 6 ans. Inspiré de la théorie sur la synesthésie, notre produit offre du contenu ludique et éducatif pour développer la créativité des enfants et faciliter l’acquisition des savoirs fondamentaux.

5/ Ton plus beau souvenir du Startup Weekend…
Le souvenir qui nous a le plus marqué est la petite fille de 3 ans qui a joué avec le tapis de jeux à la fin du week-end. C’était un immense plaisir de sentir que le concept plaisait, aussi bien au jury, aux personnes dans la salle, qu’aux enfants. Tous les efforts consentis par l’équipe avaient mené à un résultat concret qui avait du sens.

6/ Ton moment le plus dur…
Globalement, ça s’était plutôt bien passé pour nous en comparaison à d’autres équipes qui ont, par exemple, changé trois fois de projet dans le week-end… Nous avions évidemment rencontré quelques difficultés comme modifier dans les dernières heures le pitch ou encore un problème lors de la présentation de la maquette devant le jury.
Ces aléas faisaient partis de l’aventure et y ajoutaient du piquant.

7/ Pourquoi conseillerais-tu à quelqu’un de participer au Startup Weekend?
Le Startup Weekend est avant tout une aventure humaine. On y vient sans savoir ce qui nous attend et on en ressort grandi par toutes les rencontres.
C’est un moment qui transforme un projet et qui peut le faire basculer.

C’est une formidable opportunité de tester son idée auprès des personnes qui connaissent l’entrepreneuriat.

Trop souvent on garde ses idées par crainte de se faire copier, mais un concept n’a pas de valeur s’il n’est pas développé et testé. Le Startup Week-end peut vous permettre de faire éclore votre idée et vous donner un élan pour la mener à bien.

Merci à Baptiste d’avoir répondu à nos questions! Bonne continuation et longue route à BimyTech!