Octopousse rejoint Ulule, le premier site de financement participatif européen

 

Octopousse, la plateforme de crowdfunding basée en Bretagne est acquise par Ulule, leader du financement participatif européen.

Ce rapprochement coïncide avec le lancement sur Ulule de nouvelles pages Régions, et montre l’ambition d’accélérer le développement du financement participatif au niveau local et régional.

C’est la deuxième acquisition d’Ulule après celle de Peopleforcinema en avril dernier.

Les fondateurs d’Octopousse, Marie-Laure Colas et Yoann le Roscouët, respectivement présidente et directeur technique, rejoignent l’équipe d’Ulule. « Plus que d’une simple acquisition,il s’agit d’une vraie belle rencontre » explique Alexandre Boucherot, président, cofondateur d’Ulule (et breton d’origine !). « Nous partageons la même conviction que le financement participatif a beaucoup à apporter aux projets créatifs, innovants ou solidaires. Les fondateurs d’Octopousse auront toute leur place au sein de l’équipe d’Ulule pour accompagner le développement rapide du service. »

Marie-Laure Colas ajoute : « Dans un contexte de démultiplication croissante du nombre de plateformes de financement  participatif, il est essentiel de regrouper les forces. Nous avons de fortes attaches en Bretagne, et le niveau local reste décisif pour le crowdfunding, mais il n’est pas suffisant. Rejoindre Ulule est une excellente opportunité de développement du financement participatif en région. »

Basé en Bretagne et lancé officiellement en mars 2012, Octopousse a permis de lever près de 400 000 € pour 200 projets financés grâce à une communauté de près de 12 000 membres.

Ulule compte pour sa part plus de 2200 projets financés avec succès pour un total de près de 7 millions d’euros collectés. Le site a dépassé début mai les 200.000 membres.

Découvrir et financer des projets prêt de chez soi

Le succès d’Octopousse en Bretagne montre l’engouement des internautes pour financer des projets à portée locale et régionale. «L’internaute préfère fréquemment financer un projet à proximité de chez lui, car il va pouvoir à la fois s’impliquer plus facilement dans le projet et contribuer au développement local » explique MarieLaure Colas.

Le crowdfunding “local” séduit les internautes, mais aussi les collectivités territoriales. En septembre 2012, Auvergne Nouveau Monde (la marque territoriale de la région Auvergne) lançait avec Ulule le premier dispositif de financement participatif dédié à une région. Fort de cette première expérience réussie, le dispositif intitulé “Et pour preuves”, sera reconduit en 2013.

Ulule lance donc dès aujourd’hui de nouvelles fonctionnalités qui permettent de découvrir des projets localisés par région ou dans 11 grandes villes (Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Strasbourg, Nantes, Bordeaux, Montpellier, Lille, et Rennes). D’autres villes seront prochainement ouvertes, en France mais aussi à l’étranger. Ulule existe en effet en 6 langues, et rassemble des porteurs de projets de 57 pays et des internautes de 164 pays.

« L’articulation local / national / international est particulièrement intéressante » explique Alexandre Boucherot. « Certains projets ont clairement une vocation locale, parfois même de voisinage, mais même quand c’est le cas il n’est pas rare de voir des contributions transfrontalières. Pour les projets menés avec la région Auvergne en 2012 par exemple, 30% des soutiens venaient d’Auvergne, 50% du reste de la France et 20% de l’international. Bien sûr, pour certains projets la notion de frontières ne fait pas vraiment sens, mais pour les vrais projets “locaux” cela démontre une chose : la diaspora auvergnate est connectée ! »

Pour découvrir les nouvelles pages Régions et Villes, rendezvous sur la page d’accueil d’Ulule ou découvrez quelques exemples en cliquant sur ces liens : http://bretagne.ulule.com/ ; http://auvergne.ulule.com/ ; http://paris.ulule.com/ ; http://bordeaux.ulule.com/

 

Facebook Twitter Plusone Linkedin Tumblr Email